Mon départ pour le Canada approche et les démarches administratives à réaliser sont très nombreuses. La première étape a été l'obtention du visa... Et ça n'a pas été une mince affaire ! Mais il a également fallu que je trouve un logement, une assurance et que je prenne les billets d'avion, entre autre.


Première démarche : obtenir le permis de travail

Je vais effectuer un stage de 6 mois sous convention. Il fallait donc que j'obtienne le permis de travail pour un Stage Coop International (c'est l'intitulé officiel sur le site de l'immigration du Canada). Rien de bien compliqué. Sauf que le site qui permet de faire les démarches a connu un bug technique qui a duré deux mois 🙄 Donc il a fallu que je prenne mon mal en patience et que je ne stresse pas trop, surtout que la date du départ approchait à grands pas. Mais finalement, j'ai pu commencer la procédure fin janvier.

Tout d'abord, j'ai dû postuler afin de voir si j'étais recevable. Une fois la demande soumise, j'ai reçu l'approbation et l'autorisation de demander le permis de travail. A ce moment là, j'ai eu d'autres formulaires à remplir, des documents à joindre et pas mal de questions à répondre. Au moment où j'ai enfin pu soumettre cette demande, il me restait 8 semaines avant le départ. Délai pour obtenir le permis ? 8 semaines. Autant dire que je n'étais pas rassurée !

Mais au final, j'ai eu l'autorisation 4 jours après 😃 J'ai donc obtenu une lettre d'introduction qui me permet d'obtenir le permis de travail. Je vais devoir remettre cette lettre aux douaniers à mon arrivée au Canada et c'est eux qui statueront.

La procédure est un peu compliquée et les renseignements à fournir vraiment très nombreux. Mais au moins, tout est régularisé et le dossier est béton.

Deuxième démarche : le logement

Et oui, il me faut un toit sur la tête pour ces 6 mois Canadiens. Le problème c'est que je ne connais pas trop Montréal (on peut même dire pas du tout), il m'était donc difficile de sélectionner le quartier dans lequel je voulais vivre. J'ai lu pas mal de blogs afin d'y voir un peu plus clair. J'ai cru comprendre que le Plateau Mont-Royal était un quartier vivant. En plus, j'avais envie de trouver un appart pas trop loin de mon boulot, si possible. Une autre problématique se posait à moi : comment rencontrer des gens facilement ? La colocation s'est alors imposée à moi.

J'ai commencé par regarder tous les sites de colocation que j'ai trouvés. Mais ça m'a paru bien compliqué : soit l'appart paraissait hyper vieillot, soit mal placé, soit les colocs avaient des exigences vraiment strictes. J'ai donc changé de point de vue et j'ai trouvé que la résidence étudiante était un bon compromis. C'est alors que je suis tombée sur une résidence qui propose des apparts en coloc' (de 3 à 5 colocataires) et qui, en plus, offre des espaces communs tels qu'une salle de sport, des salons ou une salle de cinéma. Le combo parfait. J'ai eu un bon contact avec le manager donc j'ai pris une place. Une autre classe cochée sur ma check-list 😊 

Troisième démarche : régler les derniers problèmes administratifs

Et oui ! Je pars pendant 6 mois, il y a donc pas mal de trucs à régler. Par exemple, il a fallu que je prenne une assurance, qui va couvrir tous mes potentiels frais médicaux, de rapatriement mais aussi d'habitation. Il faut aussi que je me charge de couper ma ligne de portable, parce que je n'en aurai plus l'utilité quand je serai là-bas. Et surtout que je me préoccupe de prendre un forfait au Canada. Je me suis aussi renseignée sur les procédures pour ouvrir un compte en banque sur place, pour éviter les frais de transactions avec les banques françaises. Et puis mine de rien, j'ai dû faire une procuration ! Avec les élections présidentielles mouvementées qui s'annoncent, pas question de laisser passer mon vote. Et j'ai pris mes billets d'avion, ça peut être utile 😉


Si vous prévoyez de faire un stage au Canada, ou même de vous y expatrier pour plus longtemps, je vous conseille de joindre l'Office Franco-Quebecois de la Jeunesse. Ils ont notamment un bureau à Paris et sont très facilement joignables par téléphone. Ils m'ont très souvent renseigné quand j'étais un peu perdue. Par exemple, vous trouverez des tutoriels pour remplir les demandes de visa sur leur site internet.