J’ai toujours eu un sommeil très léger. Une porte qui claque, un craquement, un coup de vent et je me réveille. Et depuis toujours, je parle en dormant. D’ailleurs, c’était plutôt amusant pendant les soirées pyjamas, d’entendre tout ce que j’avais raconté dans la nuit. Je me suis toujours demandée si je devais m’en inquiéter. Vous imaginez que je révèle un truc complètement dingue sans m’en rendre compte !? C’est pas que j’ai grand chose à cacher, mais quand même 😉

Mais récemment, mon sommeil est devenu de plus en plus agité : il parait que je suis somnambule.


Apparemment, déjà enfant, c’était compliqué. Je souffrais à l’époque de « terreurs nocturnes ». Ma mère me retrouvait dans mon lit, en train de pleurer et était incapable de me calmer. J’imagine à quel point ça devait être cool de m’entendre hurler pendant tout ce temps, pardon maman 😉


Au fur et à mesure, c’est devenu pire. Au début, je ne me suis pas inquiétée plus que ça. Il m’arrivait de me réveiller en sursaut après un mauvais rêve (rien de bien choquant me direz-vous). Puis après les sursauts en pleine nuit, je me suis surprise à faire des bonds hors du lit, une sensation loin d’être agréable si vous voulez savoir.

somnambule

Et depuis 1 an, il m’arrive de me réveiller, debout dans ma chambre, sans savoir comment je suis arrivée là. Mes amis trouvent ça assez hilarant... Et sur le principe, je trouve ça assez drôle moi aussi.

C’est vrai après tout, c’est quand même fou de faire des trucs en dormant sans s’en rendre compte, non !? Et puis il y a des situations assez cocasses quand même.

Une fois, alors que je dormais dans la même pièce que d’autres amis, je me suis réveillée avec des chaussettes, alors que je me souvenais les avoir enlevées la veille au soir. Et ma première pensée a été « Punaise, pourquoi Marie s’est-elle amusée à me remettre mes chaussettes ? ». Et quand je lui ai demandé, elle m’a dit qu’elle m’avait vu me lever pour les mettre dans la nuit. Bizarre !

Elle a trouvé ça beaucoup moins drôle quand, la nuit d'après, j’ai sauté dans son lit en criant, et tout ça toujours en dormant 😉


Je trouvais donc ça assez drôle, au début. Mais il y a quelques semaines, je me suis réveillée en train d’essayer de sortir par la fenêtre de ma chambre. Et là, j’ai commencé à flipper. Qu’est-ce qu’il se serait passé si je ne m’étais pas réveillée ? Il parait que les somnambules sont capables de trucs fous. Mais bon, j’ai pas tellement envie de savoir si je fais partie des somnambules « normaux » !

somnambule

Etre somnambule : que faire ?

Je ne sais pas si je suis une « vraie » somnambule, ou si c’est seulement des troubles du sommeil plus légers. Mon médecin traitant m’a dit ne pas savoir quoi faire et qu’elle n’avait « jamais vu un cas comme moi ». Très rassurant. Du coup, j’ai pris contact avec un centre du sommeil, qui j’espère, pourra m’aider.
En attendant, j’essaye de dégager les zones autour de mon lit, parce qu’on ne sait jamais !